Aller au contenu principal

Nouveau « Parcours Allemagne » pour les étudiants-ingénieurs

Dès l’année prochaine, un parcours Allemagne se met en place pour les étudiants-ingénieurs. Ils pourront désormais partir dès la deuxième année pour un séjour d'un an.

Depuis 2016, la volonté d’intensifier les relations académiques avec l’Allemagne se poursuit et des moyens importants ont été mis en place, notamment avec le soutien financier du Conseil Régional d’Alsace, puis du Grand Est dans le cadre du Pacte Ingénieur. A la rentrée les étudiants pourront désormais faire un « Parcours Allemagne ». Il s’agit d’un nouveau format de mobilité renforcée, permettant de partir dès le semestre 8 (2e semestre de la 2e année) pour une année complète, incluant le stage pratique d’ingénierie (SPI).


« Au sein des universités partenaires allemandes, les élèves pourront faire les deux derniers semestres de cours  « à la carte » en fonction de leur projet professionnel. Ils pourront choisir les enseignements qu’ils souhaitent suivre parmi un large choix de modules. Une différence avec la France où les formations sont beaucoup moins modulables », explique Nadine Dobslaff, chargée de mission Internationalisation à l’ENGEES.  


Les trois universités partenaires pour le parcours Allemagne proposent une offre de cours très riche et les étudiants pourront à la fois approfondir leurs connaissances techniques mais aussi s’ouvrir sur d’autres domaines tel le flood risk management.  
L’intérêt de partir pour une année entière ? Avoir des atouts supplémentaires pour leur insertion professionnelle, notamment un bon bagage interculturel et linguistique pour un futur travail dans un contexte international et tout particulièrement germanique puisque les perspectives d’emploi y sont bonnes pour l’ensemble des domaines de l’ENGEES.


 « Ce nouveau format de mobilité ne s’adresse pas qu’aux germanophones », tient à préciser Nadine Dobslaff.  « Un étudiant qui ne parle pas allemand peut partir aussi car l’offre de cours en anglais est importante  notamment au KIT de Karlshruhe ou encore à la TU Dresden, un nouveau partenaire de l’école. »
L’ENGEES entretenait des relations de longue date avec le KIT de Karlsruhe et l’Université de Freiburg. Et avec la volonté de renforcer les partenariats transfrontaliers, l’ENGEES a développé des partenariats récents en Allemagne avec les universités de Dresden, Hannover et Rostock, mais également en Suisse avec l’école de Muttenz dans la banlieue de Bâle. Les étudiants peuvent toujours, s’ils le souhaitent, partir un seul semestre au sein de ces établissements partenaires.

Une présentation du « Parcours Allemagne » a déjà été réalisée et les étudiants en deuxième année doivent se décider dès septembre. Le premier départ se fera au printemps prochain.