Gestion des Eaux Usées et Pluviales (URBEAUSEP)

Présentation

Le mastère spécialisé "gestion des eaux usées et pluviales" URBEAUSep est accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles depuis 2012 et vient d'être reconduit pour 2015-2018.

Deux grandes écoles sont co-accréditées pour ce mastère spécialisé : l'EIVP "Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris" et l'ENGEES "Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg".

Cette association des deux écoles met en évidence l'alliance pédagogique de deux expertises : l'hydraulique et la gestion de projet eau pour l'ENGEES ; la maitrise d'ouvrage et l'exploitation pour l'EIVP.

Les atouts

C'est un excellent complément de formation en ce qui concerne l'adaptation aux exigences des employeurs du domaine. Il permet de mieux appréhender le métier, d'avoir de nombreux contacts avec les professionnels du secteur, de repérer et d'être repéré par les entreprises.

Pour un professionnel, il permet soit d'évoluer vers un poste à responsabilités, soit de se reconvertir dans un domaine technique différent de la formation initiale. A ce titre, il permet d'optimiser ses compétences en les complétant efficacement (chimie + mécanique).

Pour un professionnel étranger, il est l'une des meilleures manières de se former rapidement aux techniques et méthodes de pointe utilisées dans le domaine de la gestion des déchets liquides en France

Objectifs

L’objectif de ce Mastère Spécialisé est de former des experts à la fois aux plans national et international pour répondre à la complexité croissante des techniques. Le traitement des eaux pluviales et l’assainissement des eaux usées sont de plus en plus perfectionnés et nécessitent une réelle expertise des métiers associés.

Les responsabilités des gestionnaires de réseaux requièrent des compétences accrues pour assurer une préservation de l’environnement et une gestion de qualité pour les usagers de ces services. La gestion des eaux usées et pluviales est une composante importante du cycle global de l’eau qui est un des fondements du développement durable urbain. Les modifications dans l’approche de la gestion des eaux pluviales s’intègrent parfaitement dans cette vision de durabilité nécessaire à la ville.

Une formation innovante :

 L'objectif de ce mastère spécialisé est de faire acquérir aux étudiants, l’autonomie de connaissances et de savoir-faire suffisante pour diriger des équipes de spécialistes dans la gestion des eaux usées et pluviales. Ils suivront un parcours complet de formation comprenant les phases de collecte, stockage, transport, traitement et réintégration dans le milieu naturel.
Les Mastériens ne seront pas des experts de chaque étape mais des managers des services concernés.
 

Ces approches seront focalisées sur les règles et normes en vigueur en France mais proposeront aussi une ouverture sur les méthodologies appliquées dans le reste du monde.
 

Elles devront prendre en compte des enjeux multiples :

  • Préserver la biodiversité des milieux aquatiques (l’importance de la qualité de la collecte et de l’assainissement dans la protection de la biodiversité)
  • Réinjecter l’énergie dans la ville (gros consommateurs d’énergie, les systèmes d’assainissement peuvent être aussi sources d’énergie)
  • Pallier le risque de manque d’eau (la réutilisation des eaux usées est une solution technologique pour résoudre certaines tensions locales sur les ressources en eau)
  • Renouveler les canalisations et les ouvrages, insérer les chantiers dans la ville (besoin de compétences en génie urbain : les usines d’assainissement placées dans l’enceinte des villes nécessitent une architecture plus élaborée, mise en place des technologies contre les odeurs, etc.)

Programme

Le mastère spécialisé en "gestion des eaux usées et pluviales" se découpe en deux parties distinctes.

La première, à vocation théorique, sera coordonnée par l’équipe pédagogique de l’EIVP et du SIAAP. Cette équipe encadrera un réseau de spécialistes qui dispensera des formations appliquées en relation directe avec leurs propres expériences professionnelles. L’objectif est de proposer des cours répondant à la réalité du futur "quotidien" des participants.

Le programme théorique se décompose en 450 heures d’enseignements dont 30 heures de projet tutoré. Les évaluations de chaque UE ne sont pas comptabilisées dans ces horaires. Les enseignements théoriques se feront par session de 3h à raison de deux sessions par jour, cinq jours par semaine (soit 30h de cours hebdomadaire). Des sessions d’avancement de projet sont définies dans le volume horaire.

La seconde partie est dédiée à une "thèse professionnelle". L’étudiant devra répondre à une problématique concrète permettant la mise en œuvre la formation théorique reçue. Elle pourra être une étude pratique ou méthodologique. Ces thèses seront encadrées par une équipe composée d’un tuteur pédagogique de l’EIVP et d’un maître de thèse de l’entreprise qui accueille l’étudiant.

 

Matière

ECTS

Durée

Semestre 1

UE 1 : Introduction et principes de base

2

25

UE 2 : Gouvernance, réglementation, finance et gestion des services d’assainissement

9

90

UE 3 : Techniques d’assainissement

20

180

UE 4 : Métrologie et suivi de la qualité

3

30

UE 5 : Développement durable

3

30

UE 6 : Gestion des risques sanitaires,professionnels et industriels

3

30

UE 7 : L’eau usée et pluviale dans le monde

2

15

UE 8 : Projet tutoré : Travail individuel ou petits groupes sur un sujet d’application

4

50

Semestre 2

UE 9 : Thèse professionnelle

30

6 mois

Equipe pédagogique

Sous la coordination pédagogique de Madame Pascale PEIGNEN, la formation est animée en grande partie par des professionnels des domaines concernés et des enseignants issus des équipes pédagogiques de chaque école.

Vous aurez notamment

  • des enseignants chercheurs de l'UMR GESTE de l'ENGEES
  • des enseignants chercheurs du "pôle eau en déchets" de l'EIVP
  • des professionnels issus de : SIAAP, SAFEGE, SEVESC, DEGREMONT....

Débouchés et perspectives

Ce mastère spécialisé forme des experts dans les différentes étapes de l’assainissement :

  • Services techniques communaux ou intercommunaux
  • Services financiers de syndicats d’assainissement
  • Services commerciaux d’entreprises exploitantes
  • Société d’économie mixte en charge des services d’assainissement

 

Débouchés :

  • Direction de station de traitement des eaux
  • Responsable de réseaux d’assainissement
  • Direction des contrôles de réseaux d’assainissement
  • Responsable traitement des boues d’épuration
  • Direction de communication
  • Direction technique
  • Chef de service technique municipal
  • Chef de service du suivi technique et financier
  • Chef de service d’hygiène et assainissement
  • Chef du service développement durable

Conditions d'admission et modalités d'inscription

La formation est ouverte exclusivement aux professionnels et demandeur d'emploi titulaires d'un diplôme bac +5  ou équivalent (ingénieur, M2...) ou titulaire d'un diplôme de niveau bac+4 (M1 ou équivalent) bénéficiant de 3 années d'expérience professionnelle minimum.

Par dérogation et pour 30%. maximum des effectifs du MS : les titulaires d'un bac+4 sans expérience ou à partir d'un bac+2 pour les candidats dont l'expérience professionnelle est réussie après une validation d'acquis professionnels. 

 

  1. Remplissez le formulaire en ligne. Lorsqu'il est correctement rempli, à votre convenance, vous le validez comme définitif, puis vous l'imprimez.

  2. Vous nous le faites parvenir par voie postale, accompagné des pièces demandées. (La liste des pièces supplémentaires demandées est imprimée en même temps que votre dossier!)

    Si vous souhaitez obtenir un certificat de pré-inscription et un devis de la formation pour faciliter vos démarches de recherche de financement, précisez-le dans votre courrier, lors du dépôt du dossier.

Dossier d'inscription 2017/2018 disponible ici

 

 

Informations pratiques

Calendrier de formation : 

Candidature : à partir de janvier
Admission : à partir de mars
Début des cours : octobre
Début du stage : mars
Soutenance des thèses professionnelles : novembre

Les frais de scolarité 2017/2018 9950€

 

Autres frais :

Les autres coûts durant la formation dont il faut tenir compte en sus des frais de scolarité peuvent être évalués à un minimum de l'ordre de 800 euros par mois, de octobre à mars, pour le logement, les repas, etc ...

Durant le stage, les entreprises d'accueil doivent vous verser une gratification. Consultez texte de loi