Skip to main content

A la rencontre des étudiants de l’ETS du Québec.

Depuis le début du mois de février, l’ENGEES accueille quatre étudiants en mobilité ERASMUS de l’Ecole de Technologie Supérieure (ETS) et de l’Université LAVAL de Québec. Les élèves suivent le parcours du semestre 6 des étudiants ingénieurs avec quelques adaptations. Alexis Labbé et Samuel Larrivee, tous les deux étudiant de l’ETS donnent leurs premières impressions.

Alexis et Samuel, élèves de l’ETS en génie des eaux, effectuent leur dernière année de formation en mobilité à l’ENGEES. Le premier mois des élèves arrivés en février s’est bien déroulé.

 « Certains des cours sont complètement nouveaux pour nous, d’autres soulèvent des connaissances déjà acquises tout en approfondissant la théorie. » décrit Alexis. 

Venus en France et plus particulièrement à Strasbourg pour compléter leurs formations, les deux étudiants n’ont pas été déçus.

« Je trouve les français très accueillants et l’architecture des monuments de Strasbourg est magnifique » explique Samuel. Leur arrivée s’est faite dans d’excellentes conditions. « L’ENGEES  et son personnel nous ont aidés dans toutes les démarches notamment pour trouver un logement » indique Samuel. D’ailleurs  les quatre étudiants vivent désormais ensemble en colocation. Côté vie étudiante, leur intégration s’est faite sans problème, « Au bout de trois jours, nous avons été invités » s’enthousiasme Alexis. Ils ont rapidement rejoint la vie associative et tous les deux pratiquent déjà du foot et du volley-ball.

Depuis leur arrivée, ils ont pu noter des différences entre le Québec et la France mais aussi entre l’ETS et l’ENGEES. Même si le développement des cours de l’ENGEES et de l’ETS est assez similaire, une différence majeure est à relever : la composition de l’emploi du temps. Etant peu habitués à des cours divisés en plusieurs UE et accoutumés à des horaires fixes, Alexis et Samuel ont pu être accompagnés par le personnel administratif. « Ils nous ont aidé à nous adapter et à comprendre le fonctionnement de l’école » précise Alexis.

L’école est à taille humaine ce qui, pour eux, favorise l’intégration.  « La nourriture et la météo  sont superbes » indiquent-ils également tous les deux.

Les deux étudiants sont unanimes, cette expérience à l’étranger va leur permettre de tisser des liens et d’apprendre à travailler différemment en apprenant de nouvelles techniques d’enseignement.