Aller au contenu principal

Projet LUMIEAU retenu dans le cadre de l’appel à projet « micropolluant »

Ségolène Royal a annoncé les 13 projets retenus dans le cadre de l’appel à projets "Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines". Parmi eux, le projet LUMIEAU porté par la Communauté Urbaine de Strasbourg et dans lequel sont impliqués les laboratoires associés de l’ENGEES : ICube (équipe MecaFlu) et GESTE.

 

LE PROJET LUMIEAU - Mieux maîtriser les flux de pollutions pour préserver la ressource - propose une approche de gestion intégrée des micropolluants à l’échelle d’une agglomération, représentative de la problématique dans toute sa complexité : multiplicité des sources de pollution les sources de pollutions, hiérarchiser leurs impacts sur la ressource et mettre en place des outils d’aide à la décision et de solutions acceptables pour répondre aux différentes situations.

Il est porté par la CUS (communauté urbaine de Strasbourg) et mobilise de nombreux partenaires 4 PME (IRES, IRH, OREAU, VIGICELL) ; l’Ineris ; le laboratoire ICUBE (Université de Strasbourg/CNRS/ENGEES/INSA)-Equipe MecaFlu ; le Centre National d’Innovation pour le Développement durable et l’Environnement dans les Petites entreprises (CNIDEP) et le laboratoire GESTE - GEStion Territoriale de l’Eau et de l’Environnement (Irstea/ENGEES).

 

L’appel à projets « micropolluants » a été lancé en juin 2013 par l’Onema, les agences de l’eau et le Ministère en charge de l’Ecologie, en partenariat avec le Ministère de la santé. Il vise à trouver des solutions et des comportements innovants pour traiter voire éliminer les micropolluants dans l’eau et les milieux aquatiques. 

Les 13 projets retenus mobilisent sur 5 ans (2014 – 2018) des collectivités locales et leurs partenaires sur des initiatives innovantes allant des changements de pratiques des usagers et des professionnels et de leur acceptabilité jusqu’à la réalisation de nouvelles solutions techniques (développer des aménagements urbains pour la gestion des eaux pluviales, méthodes de diagnostic des pollutions…) prenant en compte la notion de coût /efficacité.

 

Source Onema

 

En savoir plus : http://www.onema.fr/LUTTE-CONTRE-LES-MICROPOLLUANTS

 

 

 

 

Nous rencontrerContactez-nous