Skip to main content

Témoignages

L’avis de Sophie Altmeyer, Responsable technique au sein d’Hydreos, Pôle de compétitivité de la filière Eau - Grand Est

Les enjeux du métier  de gestionnaire de bassin de captage sont importants. 33500 captages d’eau potable existent en France dont 2700 considérés comme dégradés : les concentrations en nitrates et pesticides deviennent préoccupantes. Il y a une nécessité de protection de la ressource en eau et de ne pas fermer ces zones de captage. Il faut pour cela réagir en amont  grâce à une personne qui prend cette problématique en charge et cela commence à entrer dans l’idée. La prise de conscience est globale ce soit au niveau du grand public que de l’Etat. Le terrain est favorable au développement de ces emplois. 
Hydreos, aux côtés de l’ENGEES et en collaboration avec l’Agence de l’eau et des collectivités, a réalisé une étude pour identifier le besoin en formation et ce qui pourrait mobiliser la collectivité pour renforcer leur protection de la ressource. Cette  formation  a été imaginée en parallèle de l’étude grâce aux besoins identifiés.  Actuellement les animateurs de captages n’ont pas forcément une vision sur tout le bassin.  Ce mastère va apporter cette vision globale, à la fois sur les aspects techniques en lien avec l’hydrologie et l’agronomie ; réglementaires ou les aides qui peuvent être mises en œuvre pour soutenir l’un ou l’autre des acteurs ; mais aussi  sur des aspects plus transversaux : la gestion de projet, de crise ou encore l’animation. C’est un métier où il y a beaucoup de relationnel, il faut mettre autour de la table des acteurs variés et pas forcément en accord avec le projet de protection qui va être mis en place. Il est donc important d’avoir une personne qui a les compétences techniques et humaines. 

Le Mastère Spécialisé Gestionnaire de bassin d'alimentation de captage