Aller au contenu principal

Invités au jury des prix territoriaux

13 élèves-ingénieur·e·s ont participé au jury 2022 des prix territoriaux proposés par la GMF et la Gazette des communes. Ils ont beaucoup apprécié l’expérience !

Chaque année la gazette des communes et la GMF organisent des prix pour les collectivités territoriales sur des projets innovants. 6 prix sont décernés en tout dont un prix spécial pour lequel la thématique change chaque année. Le sujet choisi en 2022 étant la transition écologique, les organisateurs ont décidé d’associer les élèves de l’ENGEES à la sélection des lauréats.

13 étudiant·e·s de 3e année d’ingénieur·e·s, dont 6 élèves en alternance, se sont mobilisé·e·s sur cet évènement, co-encadré par deux enseignants-chercheurs de l’ENGEES.

Le 8 septembre, une première réunion a été organisée avec le groupe d’élèves ainsi que Nathalie Boillot,  coorganisatrice des Prix Territoriaux pour la Gazette des communes, afin d’échanger sur la tâche demandée. Le prix « transition écologique » doit récompenser une collectivité qui a développé une initiative répondant aux enjeux environnementaux. Cette initiative doit jouer un rôle moteur dans la transition écologique et la promotion des gestes écoresponsables.

Les élèves ont reçu 30 dossiers pré-selectionnés par les organisateurs dont 11 dossiers répondant potentiellement au prix concerné.

« La première mission qu’on s’est donnée était d’établir une liste de critères, puis de donner une note et un poids à chacun d’entre eux » raconte Xavier Héliot, élève ayant participé à ce travail. « On y a chacun réfléchi avant de mettre en commun. Et il y a eu beaucoup de débats sur ces critères. Par exemple sur les valeurs de la transition écologique ou sur ce qu’on entend par innovation technique. On s’est interrogé sur le poids que doit avoir cette innovation dans le cadre de la transition écologique. Du coup, on a introduit des critères de rupture technique au service de la transition écologique. On jugeait aussi la globalité du sujet, s’il était faisable et reproductible etc. Au total, nous avions 12 ou 13 critères » poursuit Xavier.

Une fois les critères établis, les élèves n’ont eu aucune difficulté à effectuer le classement.

«Même si les dossiers étaient tous très bons, les critères fixés ont permis de les classer très facilement. Il n’y avait plus de débat entre nous ».

François Destandau, un des deux enseignants-chercheurs de l’ENGEES qui encadrait les élèves a été impressionné par le groupe. « On sentait que cela leur tenait à cœur et ils ont pris les choses en main tout de suite car les délais étaient très courts ! Seulement 3 semaines pour consulter et analyser les 30 dossiers ! Ils ont parfaitement respecté le timing ! ».

Les élèves devaient non seulement classer les 11 dossiers « transition » mais également étudier  les autres dossiers pour pouvoir en débattre au sein du jury final qui se déroulait à Levallois Perey le 7 octobre.

Les enseignants encadrants n’ont jamais influencé les élèves sur les dossiers mais étaient présents pour aider à l’organisation.

« Ils nous ont aussi aidé à aller plus loin dans certaines analyses et nous poussaient à argumenter précisément nos avis pour être prêts et convaincants au sein jury » explique Xavier.

Seul un représentant des élèves pouvait participer à ce jury accompagné par François Destandau.  «Nous étions 3 élèves très motivés. Moi et Florian car nous avions tous deux candidaté à plusieurs prix/challenges et nous avions vraiment envie de voir comment se passe l’envers des décors, comment les projets étaient choisis. Viviane, elle, est apprentie et travaille beaucoup avec les élus. Elle souhaitait vivement pouvoir échanger avec les représentants de collectivités membres de ce jury. Le tirage au sort m’a finalement désigné » se réjouit Xavier avant de poursuivre : « j’avais un peu peur que la parole étudiante soit minorée devant le reste du jury constitué de personnes à hautes responsabilités. J’appréhendais également de ne pas avoir le temps d’argumenter face à des gens qui ont l’habitude de cet exercice.  Mais il n’en a rien été ! On a eu avec Monsieur Destandau un excellent accueil, extrêmement bienveillant. Les échanges étaient très intéressants ».

Même sans avoir participé au jury final, l’ensemble des étudiants, aux dires de Xavier, s’accordent pour dire que c’était une super expérience collaborative et une belle découverte ! Ils n’ont pas l’habitude de voir les actions dans les collectivités locales et ils ont été impressionnés par les projets proposés, tous variés.

« Les dossiers étaient passionnants à lire, cela m’a surpris ! En tant qu’ingénieur, on s’occupe surtout des projets techniques et ici c’était des projets « politiques ». Cela permet de sortir un peu de sa zone de confort ! Il était intéressant de voir comment les élus réfléchissent à l’amélioration de la vie quotidienne de chacun dans des thématiques que nous n’avons pas toujours l’habitude de voir » conclut Xavier.  

Les élèves sont conviés le 23 novembre à la grande cérémonie des remises des prix qui se déroule au Salon des maires. Les élèves devraient être présents pour remettre le prix de la transition écologique.

Nous rencontrerContactez-nous