Aller au contenu principal

Naissance d’un nouvel institut à Strasbourg : L’Institut Terre et Environnement de Strasbourg (ITES)

Un nouveau pôle de recherche en sciences de la Terre et de l’environnement.

C’est au 1er janvier 2021 que l’Institut Terre et Environnement de Strasbourg (ITES) est né au sein de l’École et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST). Cette nouvelle Unité Mixte de Recherche (UMR 7063), placée sous les tutelles du CNRS (INSU), de l’Université de Strasbourg et de l’ENGEES, se positionne sur une recherche pluridisciplinaire autour de l’étude de la Terre et de son environnement de surface. Il s’appuie sur quatre piliers disciplinaires : l’hydrologie, la géochimie, la géologie et la géophysique. 

L’Institut Terre et Environnement de Strasbourg est issu de la fusion du Laboratoire d’Hydrologie et de Géochimie de Strasbourg (LHyGes) et de l’Institut de Physique du Globe de Strasbourg (IPGS). Il regroupe 210 membres dont des 90 chercheurs et enseignants chercheurs, 40 ingénieurs et techniciens et doctorants et 80 post-doctorants. Les activités de recherche qui y sont menées couvrent des thématiques scientifiques sur la dynamique et la structure interne de la Terre, la déformation lithosphérique et les risques telluriques (instabilités gravitaires, risques sismiques, physique des roches), mais également sur les activités liées aux ressources en eau et transferts associés par l'hydrologie et la (bio)géochimie.

Les missions de l’Institut Terre et Environnement de Strasbourg

Outre les enjeux scientifiques de l’Institut Terre et Environnement, le pôle se structure autour de l’interdisciplinarité de la recherche et la mise en commun des outils numériques et analytiques. Ce nouvel institut a la volonté de renforcer les collaborations entre chercheurs à l’aide d’un meilleur partage de la connaissance sur leurs thématiques respectives, tout en renforçant l’innovation et la recherche de pointe. Le pôle souhaite faire interagir des géophysiciens et des géologues de la Terre solide avec des hydrologues et des géochimistes de l’Environnement.

Une stratégie qui permettra de renforcer et de pérenniser les projets transverses ayant pour objectif de produire de nouveaux résultats scientifiques majeurs. L’ITES a donc pour vocation de se positionner comme un véritable pôle d’expertise dans les domaines de la « Terre solide, des surfaces et interfaces continentales et de l’environnement ».

Il déploie ses activités parmi de très nombreux projets dont la FERED (FEdération de Recherche en Environnement et Durabilité), l’Institut Thématique Interdisciplinaire Ge-EAU-Te (géothermie et transition énergétique), des financements nationaux (ANR …) ainsi que des projets européens (ERC, ITN…).

Lire la suite via le communiqué de presse